Apprendre à travailler (ou pas?)

discussions concernant toutes les écoles: classique, alternatives et à la maison...

Modérateurs: HugoEnzoLucile, Helo

Re: Apprendre à travailler (ou pas?)

Messagede pomme92 » Mer Mar 13, 2013 1:45 pm

Alors je ne crois vraiment pas que parce qu'on est plus encouragé ou poussé on aime forcément bosser...
Par comparaison avec vos parcours, j'ai été bcp plus poussée à l'école : saut de classe, choix d'options les + difficiles ou permettant d'être dans les classes avec des niveaux potentiellement plus élevés (genre j'ai fait allemand 1ère langue, j'ai fait du latin jusqu'au bac alors que j'étais en filière S, j'ai fait spécialité maths alors que je voulais bio mais mes parents pensaient que maths ça ferait mieux sur le dossier pour la prépa, etc.). En fait je pense qu'ils ont trop pensé "moyens" au lieu de de regarder comment on fonctionnait...
Encore maintenant, ils restent persuadés que si mon frère n'a jamais su bosser (lui ça a vraiment posé souci, il s'est fait virer de son école d'ingé, n'a pas repris d'études après, etc.) c'est parce qu'on aurait du lui faire sauter une 2ème classe, ce qui avait tjs été refusé par l'éducation nationale. Mais à la fois ça ressemble à de la fuite en avant et pas au traitement du vrai pb: pourquoi on ne bossait, qu'est-ce qui aurait aider à se mettre au travail, quel sens nous on pouvait donner à tout ça, à l'âge qu'on avait ?

Je me demande aussi s'il n'y a pas une réflexion à avoir au niveau de l'échec. Louise par ex, elle fuit les situations où elle pourrait être en échec, alors qu'on ne la jamais grondée ni rien, en plus dans ses apprentissages elle est en décalage par rapport à sa classe donc il n'y a pas de pression (enfin c'est l'impression que j'ai, j'espère qu'elle n'en ressent pas une). Je ne comprend pas trop pourquoi... On a porutant déjà expliqué des tas de fois que ce n'était pas grave de se tromper, qu'on apprenait en se trompant, etc.
Image
Image
pomme92
Bulle de Saphir
Bulle de Saphir
 
Messages: 3927
Inscription: Mar Déc 11, 2007 1:15 pm

Re: Apprendre à travailler (ou pas?)

Messagede pomme92 » Dim Juin 09, 2013 4:28 pm

Je reprend la discussion parce que je crois que je suis un peu plus au clair dans ma tête, et que du coup j'arrive mieux à cerner où est mon problème

En cheminant en tant que parent, j'ai découvert bcp de choses sur l'autonomie des apprentissages (John Holt, André Stern, etc.) et ça me parle vraiment. C'est ce que moi, j'aurais aimé avoir plus jeune, qu'on me laisse aller là où mes intérêts me guidaient et pas forcément dans un parcours académique pensé pour aller vers les filières les mieux cotées et ayant le plus débouchés (mais qui ne m'intéressaient pas).

Mais il y a un truc qui me laisse un doute, c'est le fait qu'un enfant qui est intéressé trouve la motivation pour travailler autant que nécessaire pour parvenir à ses objectifs. Je me demande si dans le cas d'un enfant qui a des facilités, voire précoce, ce n'est pas un peu biaisé.
D'autre part, tous les gens qu'on rencontre pour accompagner Louise (son instit, sa future instit, sa psy (enfin ex...)), ainsi que notre entourage familial (enfin mes parents quoi) sont dans l'approche inverse : ouh là là, elle a des facilités, il FAUT lui apprendre à travailler, sinon plus tard elle aura des ennuis. Ce que je ne peux pas complètement nier, moi je n'ai jamais vraiment appris à travailler, et parfois, pas tout le temps, mais ça arrive, ça me pose problème.

Je n'arrive pas à choisir mon camp, parce que je veux aller vers des choses que je "sens", mais je ne veux pas non plus la pénaliser.

Récemment, j'ai fait un truc avec Louise qui me plait moyen. Elle continuait à me bassiner à propos de savoir complètement lire, tout en ne voulant pas rentrer dans un apprentissage systématique. Je lui ai proposé de lire dans un manuel scolaire, en lui promettant que si elle le finissait elle saurait lire.
Il a fallu que j'insiste vraiment pour avoir la possibilité de lui montrer le livre, comment ça fonctionne et quand nous solliciter, tellement elle déteste qu'on lui impose qq chose. Mais finalement après avoir vu en quoi ça consistait, elle a été emballée, en qq jours elle s'est fait la moitié du bouquin (je ne lui impose pas de s'en servir, j'ai du juste lui imposer de m'écouter pour que je lui explique à quoi sert le bouquin de lecture, après elle gère seule).
Donc qq fois elle a besoin d'un petit "coup de pouce" pour aller vers qq chose, au lieu de nous bassiner parce qu'elle veut faire mais ne sait pas comment faire, ou ne veut pas faire ce qu'il faut pour savoir. Mais ça me "chiffonne" d'en être arrivée là (j'aurais préférée qu'elle le demande quoi).
En plus le bouquin est naze (mais c'est ce que j'avais sous la main ce jour là, et ça n'a pas l'air de la gêner).
Enfin bref, je me suis toujours dis que je ne "pousserais" pas mes enfants dans les apprentissages scolaires, et je le fais. Et je ne suis même pas satisfaite de le faire. Je n'arrive pas à trouver une voie qui soit "juste" pour elle, et juste pour moi aussi.
Image
Image
pomme92
Bulle de Saphir
Bulle de Saphir
 
Messages: 3927
Inscription: Mar Déc 11, 2007 1:15 pm

Re: Apprendre à travailler (ou pas?)

Messagede stephanies » Dim Juin 09, 2013 5:57 pm

En te lisant, je ne trouve pas que tu l'aies poussée, mais juste que tu aies répondu à sa demande insistante, à savoir apprendre à lire, non? Toi tu lui as juste proposé une méthode pour l'y aider...
Avatar de l’utilisateur
stephanies
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 8507
Inscription: Lun Déc 19, 2005 1:00 am
Localisation: alpes maritimes

Re: Apprendre à travailler (ou pas?)

Messagede Helo » Dim Juin 09, 2013 6:05 pm

Je pense que la différence importante d'un enfant précoce, c'est qu'à un moment donné il aura besoin d'un ultimatum. Un peu ce que tu as fait avec ta fille finalement.
Il aura besoin d'être cadré "là, tu t'es engagé dans une activité, tu vas jusqu'au bout de l'année/session/période et ensuite tu peux arrêter, pas avant" ou "là tu veux savoir lire alors je t'expliques comment fonctionne la méthode, tu écoutes jusqu'au bout par respect pour celui qui explique et ensuite à toi de voir ce que tu veux en faire". Et de la même façon, un enfant précoce va se documenter sur ce qui l'intéresse, et va chercher des infos tout seul. Mais il risque de se décourager à certains moments ou de changer très vite de sujet d'intérêt. Et c'est là que le parent intervient pour moi, pour l'aider à aller jusqu'au bout de son projet, lui apprendre qu'on ne lâche pas qqch en cours de route. Parce que sinon, tu auras 15000 projets commencés et pas un seul terminé...

Mais c'est différent que de dire "tu dois apprendre à travailler", pour moi c'est plus un "tu dois apprendre à aller au bout des choses"...
Helo
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1085
Inscription: Mar Jan 03, 2006 1:00 am

Re: Apprendre à travailler (ou pas?)

Messagede Lumisan » Dim Juin 09, 2013 6:20 pm

En fait, je pense que tu as très bien fait : tu ne l'as pas poussée, tu lui as juste donné les moyens d'atteindre le but qu'elle poursuivait ensuite, la balle était dans son camp...
Je ne sais pas si c'est une enfant à haut potentiel intellectuel mais si tel est le cas, l'enjeu n'est pas tant de lui apprendre à travailler mais de valoriser l'effort afin qu'elle exploite au mieux son potentiel.
Avatar de l’utilisateur
Lumisan
Bulle d'Emeraude
Bulle d'Emeraude
 
Messages: 6389
Inscription: Sam Juin 18, 2011 10:20 pm

Re: Apprendre à travailler (ou pas?)

Messagede pomme92 » Dim Juin 09, 2013 6:46 pm

Lumisan a écrit:En fait, je pense que tu as très bien fait : tu ne l'as pas poussée, tu lui as juste donné les moyens d'atteindre le but qu'elle poursuivait ensuite, la balle était dans son camp...
Je ne sais pas si c'est une enfant à haut potentiel intellectuel mais si tel est le cas, l'enjeu n'est pas tant de lui apprendre à travailler mais de valoriser l'effort afin qu'elle exploite au mieux son potentiel.


ben j'ai bataillé hein... parce qu'elle ne voulait pas écouter ma proposition de prendre un livre pour apprendre...

C'est là où c'est compliqué, on est dans des dialogues de sourds, où elle se braque très facilement :
"je veux apprendre à lire"
"ah, tu veux que je te montre qq chose pour apprendre ?"
"non"
(décliné sous toutes les formes depuis à peu près 6 mois...). Il a fallu que je négocie pour qu'elle m'écoute jusqu'au bout, en la rassurant maintes fois sur le fait que si ce que je proposais ne lui convenait pas, elle était évidemment libre de ne pas le faire.
Et du coup valoriser l'effort, c'est très compliqué, avec un enfant comme ça. Parce qu'elle se braque souvent, et laisse tomber avant même d'avoir essayé. Et qd elle ne laisse pas tomber, c'est que c'est "facile" pour elle, et donc elle n'y voit pas vraiment d'"effort".
Image
Image
pomme92
Bulle de Saphir
Bulle de Saphir
 
Messages: 3927
Inscription: Mar Déc 11, 2007 1:15 pm

Re: Apprendre à travailler (ou pas?)

Messagede Lumisan » Dim Juin 09, 2013 7:02 pm

En l'occurrence, elle a fait l'effort de t'écouter même si tu as dû batailler ferme pour y arriver et son effort aura été récompensé puisqu'elle s'est aperçue que le livre que tu lui mettais entre les mains lui permettra (a permis ?) d'atteindre son objectif... du moins, c'est comme ça que je le vois.
Lorsque l'objectif aura été atteint, il me semble important que tu puisses la féliciter afin qu'elle se sente valorisée et peut-être que ce sera aussi l'occasion d'avoir une "relecture" de ce qui s'est passé et lui redire que c'est une petite fille très intelligente mais qu'elle ne peut pas tout savoir tout de suite et toute seule et que tu es là pour la guider, la soutenir, l'encourager...
Avatar de l’utilisateur
Lumisan
Bulle d'Emeraude
Bulle d'Emeraude
 
Messages: 6389
Inscription: Sam Juin 18, 2011 10:20 pm

Re: Apprendre à travailler (ou pas?)

Messagede aso » Dim Juin 09, 2013 9:11 pm

iatus a écrit:moi je suis comme pomme, l'envie est là, mais je me décourage facilement si jamais ça me demande trop d'efforts.

Je suis pareil que toi et je ne le vis pas très bien. Ce qui pour effet que les projets sont commencés mais rarement terminés... °:[° ?;-)/
aso
Bulle de Soie
Bulle de Soie
 
Messages: 244
Inscription: Mer Déc 09, 2009 6:14 pm
Localisation: bretagne

Re: Apprendre à travailler (ou pas?)

Messagede pomme92 » Dim Juin 09, 2013 9:37 pm

Helo a écrit:
Mais c'est différent que de dire "tu dois apprendre à travailler", pour moi c'est plus un "tu dois apprendre à aller au bout des choses"...


C'est un peu pareil, non ? Souvent si ces enfants ne vont pas au bout des choses, c'est qu'ils n'ont pas la méthode ou les "ressources" (l'énergie, la motivation, la patience... pas forcément les capacités intellectuelles) pour le faire, non ? Persévérer, c'est travailler finalement.

Louise dit très fréquemment qu'elle n'aime pas travailler, ou que son travail en classe est trop difficile. J'ai du mal à me positionner par rapport à ça, d'autant que la perception de son enseignante ne concorde pas : elle trouve qu'elle s'y met plutôt avec enthousiasme, et elle fait ce qu'il y a à faire sans difficulté apparente et rapidement, y compris qd elle est en décloisonnement dans la classe au-dessus. Quand elle bosse en autonomie avec un plan de travail, elle fait plutôt plus que ce qui est attendu. Je n'arrive pas à comprendre ce qui génère ce discours négatif ?
Image
Image
pomme92
Bulle de Saphir
Bulle de Saphir
 
Messages: 3927
Inscription: Mar Déc 11, 2007 1:15 pm

Re: Apprendre à travailler (ou pas?)

Messagede Lumisan » Dim Juin 09, 2013 9:51 pm

pomme92 a écrit:Alors je ne crois vraiment pas que parce qu'on est plus encouragé ou poussé on aime forcément bosser...
Par comparaison avec vos parcours, j'ai été bcp plus poussée à l'école : saut de classe, choix d'options les + difficiles ou permettant d'être dans les classes avec des niveaux potentiellement plus élevés (genre j'ai fait allemand 1ère langue, j'ai fait du latin jusqu'au bac alors que j'étais en filière S, j'ai fait spécialité maths alors que je voulais bio mais mes parents pensaient que maths ça ferait mieux sur le dossier pour la prépa, etc.). En fait je pense qu'ils ont trop pensé "moyens" au lieu de de regarder comment on fonctionnait...
Encore maintenant, ils restent persuadés que si mon frère n'a jamais su bosser (lui ça a vraiment posé souci, il s'est fait virer de son école d'ingé, n'a pas repris d'études après, etc.) c'est parce qu'on aurait du lui faire sauter une 2ème classe, ce qui avait tjs été refusé par l'éducation nationale. Mais à la fois ça ressemble à de la fuite en avant et pas au traitement du vrai pb: pourquoi on ne bossait, qu'est-ce qui aurait aider à se mettre au travail, quel sens nous on pouvait donner à tout ça, à l'âge qu'on avait ?

Je me demande aussi s'il n'y a pas une réflexion à avoir au niveau de l'échec. Louise par ex, elle fuit les situations où elle pourrait être en échec, alors qu'on ne la jamais grondée ni rien, en plus dans ses apprentissages elle est en décalage par rapport à sa classe donc il n'y a pas de pression (enfin c'est l'impression que j'ai, j'espère qu'elle n'en ressent pas une). Je ne comprend pas trop pourquoi... On a porutant déjà expliqué des tas de fois que ce n'était pas grave de se tromper, qu'on apprenait en se trompant, etc.

Une présentation sur les enfants à haut potentiel qui te donnera peut-être des pistes sur ce point (pages 31 et suivantes).
Avatar de l’utilisateur
Lumisan
Bulle d'Emeraude
Bulle d'Emeraude
 
Messages: 6389
Inscription: Sam Juin 18, 2011 10:20 pm

PrécédenteSuivante

Retourner vers Bulle d'écoles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Voici une petite playlist bullesque. Vous pouvez y ajouter vos morceaux: lien vers la play list