le rouge, les instits?

discussions concernant toutes les écoles: classique, alternatives et à la maison...

Modérateurs: HugoEnzoLucile, Helo

Re: le rouge, les instits?

Messagede mardi » Mar Avr 09, 2013 12:29 pm

Moi, j'aime pas le turquoise.
Pis les stylos turquoise, c'est dur à trouver et c'est cher.
Donc je corrige en rouge.
Parce que ça se voit bien.

Ca me fait penser à un sketch ce post.
Faudrait que je vous trouve le lien.
Life in plastic, it's fantastic.
Avatar de l’utilisateur
mardi
Bulle d'Emeraude
Bulle d'Emeraude
 
Messages: 5319
Inscription: Mar Oct 03, 2006 9:18 pm

Re: le rouge, les instits?

Messagede Heidi » Mar Avr 09, 2013 12:36 pm

Comme mardi :-0

Et pour rigoler un peu :
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Avatar de l’utilisateur
Heidi
Bulle d'Opale
Bulle d'Opale
 
Messages: 2164
Inscription: Lun Juin 05, 2006 11:51 pm

Re: le rouge, les instits?

Messagede iatus » Mar Avr 09, 2013 12:43 pm

moi le rouge me dérange pas, après tout quand on était à l'école les bonnes notes comme les mauvaises étaient en rouge. et je préférais les notes, c'était plus juste à mon sens.
Les illusions perdues sont des vérités trouvées.
Avatar de l’utilisateur
iatus
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 13913
Inscription: Mer Juil 14, 2010 12:44 pm

Re: le rouge, les instits?

Messagede moussayon » Mar Avr 09, 2013 3:54 pm

merci pour vos réactions.

j'aurais dû préciser que je ne mets pas sur le même plan l'usage du rouge en primaire et au collège/lycée. avec les "grands", l'usage du rouge paraît plus normal. et puis à ce moment-là, les codes de l'école sont bien acquis, assimilés et non remis en question...

Heidi, autant, je trouve hallucinant qu'une maman te demande si tu es la remplaçante en avril -je trouve cela hallucinant par rapport au peu d'implication de la maman compte tenu du temps que passe sa fille à l'école- autant, je ne supporte pas cette façon dont certains instits se posent en supérieur aussi avec les parents... et je ne parle pas du tout de toi :!!) , mais ce sont les petites BD que tu as mises qui m'inspirent cette réflexion. Je pense qu'à une époque, l'instituteur était considéré comme un personnage important dans la société, parmi les notables, et à ce titre, personne n'osait le contredire, discuter ses décisions, ses manières de faire etc... Ce temps est révolu (et heureusement), et je pense que si la perte de cette place de notable a été bien intégrée par la très grande majorité des instits, il y en a encore un certain nombre qui s'adresse aux parents comme s'ils s’adressaient à des élèves... et pour moi, c'est un manque manifeste de respect pour leur interlocuteur en tant que personne et en tant que parent...

Je vais donner 2 exemples qui m'ont concernée:
- l'année dernière ma Capucine était en PS. elle n'a pas dit UN mot à sa maitresse (qui était aussi directrice) de TOUTE l'année... en PS, cad entre 3 et 4 ans... Capucine n'aimait pas sa maitresse, qui franchement était une personne qui n'en avait pas grand chose à faire des enfants, aucun implication émotionnelle dans son travail, préférant s'occuper des PS, pcq l'après midi ils font la sieste et ayant choisi d'être directrice pour avoir une journée de décharge. (je précise que je n'ai RIEN contre LES instits en général, j'en connais des FORMIDABLES :!!) , mais juste j'ai de la rancoeur contre celle-ci en particulier). Cette instit m'a reproché plusieurs fois mon maternage pour expliquer "l'asociabilité" de ma fille... Il y en a plusieurs sur Bulle qui connaissent ma puce et qui pourront dire qu'elle n'a jamais été associable, juste très clairvoyante par rapport aux personnes qu'elle rencontre. Ainsi, cette instit a préféré insinuer que j'étais une mauvaise mère, étouffante et laissant peu d'espace et d'autonomie à mes enfants, plutot que de s'interroger sur sa propre pratique... elle qui a eu de gros soucis avec IA, pcq elle avait puni un PS tout seul dans le dortoir et l'a... OUBLIÉ depuis le matin, jusqu'à l'heure de la sieste (donc pdt le temps de cantine, hein!) <:°< <:°<

- toujours l'année dernière, ma Zoé était en GS. sa maîtresse lui a donné au troisième trimestre des rdv pour l'aide personnalisée. de base, j'avoue que je n'aime pas le principe de l'aide personnalisée en maternelle, mais je reconnais que parfois, dans certains cas particuliers, les enfants ont besoin d'un petit coup de pouce. bref. nous sommes allés voir l'instit de Zoé, pour lui demander quels étaient ses besoins. sa maitresse nous a pris de haut, en nous expliquant que Zoé avait des difficultés en graphisme et notamment (entre autres) qu'elle écrivait ses 8 dans le mauvais sens. ):_° Zoé était à l'époque assez fatiguée, et nous avons dit (de manière très cordiale, hein, on n'y a pas été comme des bourrins :-0 ) à la maitresse que nous estimions que ses difficultés (que nous ne reconnaissions pas, pcq nous connaissons notre fille et ses capacités) ne nécessitaient pas 2h hebdomadaires de travail en plus pdt 2 ou 3 semaines. Et je préfère préciser que je ne suis pas le genre de maman à estimer que son enfant est un génie, et à prendre les instits de haut, loin s'en faut. Je sais que peu de parents remettent en question ce principe d'aide personnalisée, et je pense que l'instit a été surprise de notre réaction. Elle nous a ainsi d'abord dit qu'aucun parent n'avait jamais refusé qu'on aide son enfant, puis, elle nous a dit qu'elle, en tant qu'instit estimait que notre fille avait des difficultés, pcq elle était une professionnel de l'enseignement, mais que si nous, nous considérions que nous étions plus aptes à estimer les retards et les difficultés scolaires de notre fille, et bien, que nous étions libres de la priver de l'aide qui lui était due... :)>> j'avais demandé à Chéri de m'accompagner, pcq il ne me croyait pas qd je lui disais que ça allait faire toute une histoire. il n'en revenait pas de la réaction de l'instit... qd nous sommes rentrés à la maison, nous avons expliqué à Zoé ce qui s'était passé et elle nous a répondu "oui, je sais, Maitresse veut qu'on fasse les 8 dans ce sens-ci, mais moi, je ne veux pas, je préfère le faire dans ce sens-là" :-0 je précise que cette année, Zoé a tellement de difficultés qu'elle fait un CP-CE1 en un an...

bref, toute cette tartine pour dire que je trouve que trop souvent, des instits se comportent de manière supérieure avec les parents, et cela m'est très désagréable.
ceci dit, je tiens aussi à préciser qu'il y a des instits formidables, à commencer par celle de Zoé cette année, qui malgré le fait d'avoir 28 élèves, a accepté d'adapter son enseignement au cas particulier de ma fille, en gardant un dialogue constant avec nous. °:(°

Pour en revenir au système d'évaluation... je pense que le système A, ECA et NA en primaire est trop rigide et laisse peu la place à la nuance. Par exemple, il ne prend pas en considération le cas d'un enfant qui n'en a rien à fiche d'un exercice, qui bâcle son travail pcq il lui semble sans intérêt et ennuyeux, qui rend donc un exercice tout ou partiellement faux... cela ne signifie pas que l'apprentissage n'est pas acquis ou en cours, pcq au contraire, il peut, très bien, être tout-à-fait acquis, mais sembler sans intérêt pour l'enfant... une note ECA ou NA sanctionnera donc non pas la transmission du savoir, mais l’intérêt que ce savoir suscite chez l'enfant, ce qui est très différent...

Elo, je pense que dans l'école de mes filles, il n'y a aucune continuité dans la signalétique ou dans le choix du code couleur entre les classes/niveaux. la maitresse de Capucine (MS) n'utilise aucune évaluation. Elle corrige en rouge ( :)>> ) les travaux, notamment en barrant les erreurs (comme les erreurs de collage ou de graphisme des lettres).

n'est ce pas en Finlande qu'il n'y a aucune notation de quelle que sorte que ce soit jusqu'à l'entrée au collège? Je trouve que c'est vraiment une manière toute différente d'appréhender l'enseignement et la transmission du savoir que de s'affranchir des notes, classements, évaluations etc...

en tous cas, merci encore pour vos interventions...
For everything you have missed, you have gained something else;
and for everything you gain, you lose something else.

It is about your outlook towards life. You can either regret or rejoice.
Avatar de l’utilisateur
moussayon
Administratrice
Administratrice
 
Messages: 6113
Inscription: Lun Mai 08, 2006 12:03 pm

Re: le rouge, les instits?

Messagede Heidi » Mar Avr 09, 2013 6:01 pm

moussayon a écrit: je trouve que trop souvent, des instits se comportent de manière supérieure avec les parents, et cela m'est très désagréable.


Je suis tout-à-fait d'accord avec toi :!!)
Et je me rappelle bien de ce que tu racontes, je trouve ça lamentable :O° ...

Heureusement que le temps de la toute-puissance de l'instit est révolu ! Mais dans certains cas la tendance s'est inversée à l'extrême ):_°

Les petites BD ça m'a juste fait marrer, je ne pense pas que ça montre une quelconque supériorité de l'instit mais ce changement justement. Evidemment comme toute caricature ça force le trait :!!)
Avatar de l’utilisateur
Heidi
Bulle d'Opale
Bulle d'Opale
 
Messages: 2164
Inscription: Lun Juin 05, 2006 11:51 pm

Re: le rouge, les instits?

Messagede natel » Mer Avr 10, 2013 10:20 am

Quelle discussion interessante!!!
Alors juste mon expérience (qui n'apportera pas grand chose car tot a été dit ou presque...):
L'an dernier, en ayant toujours mon stylo rouge dans les mains, je répondais aux parents aussi en rouge sur le cahier de liaison. Mais tout ça par habitude. Une maman me l'a reproché très sévérement en me disant qu'elle n'était pas une de mes élèves et qu'elle ne supportait qu'on lui réponde ainsi. Elle se sentait vraiment agressée!!

De plus je suis allée au mois de mars dans une classe qui travaille en pédagogie Freinet. Je pose la question: est ce la notation qui est importante ou bien les façons d'évaluées. Moi je pense que c'est les deux.
Je suis d'accord avec toi Mouss', c'est une façon chouette de faire mais à un moment ou un autre il faudra bien signifier qu'un enfant ne sait pas faire, et que ça soit avec n'importe quelle notation ça sera douloureux pour lui.
Je suis d'accord avec toi Nils, "acquis, non acquis, en cours d'acquisition", c'est super dur à utiliser et j'ai souvent le problème que tu décris. Un enfant a compris mais les réponses sont fausses car erreur de calcul ou de copie... J'essaie de me concentrer vraiment sur la compétence évaluée. Mais c'est dur voire infaisable!
Dans la classe Freinet, les enfants décident du moment où ils se sentent prêts pour faire leur évaluation. Ils peuvent la regarder avant et la refaire si elle est fausse ou bien si ils se sentent trop en diffculté. Bon par contre, les enseignanates disaient que dans la théorie il faudrait qu'ils puissent la refaire jusqu'à y arriver mais elles s'arrêtaient à deux (car difficile à faire après). Et elles utilisaiaent les couleurs après.
Mais cette discussion est très interressante et moi, dans mon expérience de tous les jours j'essaie de spécifier les erreurs et de n'écrire que les commentaires positifs. Mais je ne sais pas...
Maman d'E 15/04/2005, N 13/07/2006 et L 26/06/2008
Avatar de l’utilisateur
natel
Bulle d'Opale
Bulle d'Opale
 
Messages: 2913
Inscription: Ven Juil 06, 2007 12:02 pm
Localisation: Chavanay (42)

Re: le rouge, les instits?

Messagede moussayon » Mer Avr 10, 2013 11:00 am

ah oui, alors, je comprends tout à fait la reaction de la maman, Natel.. toi, c'était un automatisme, surement, mais moi, je n'aurais pas supporter non plus. c'est arrivé il y a peu à Hugoenzolucile, il me semble. l'avantage avec le turquoise, c'est que du coup, ça se voit et je ne considère pas ça du tout comme agressif.

et concernant l'évaluation avec les smileys, bien sur que qd l'enfant ne comprend/réussit/sait pas, l'évaluation doit lui faire comprendre... mais c'est aussi le role de l'instit d'accompagner ce constat... comme tu dis, la façon d'évaluer est aussi importante que l'évaluation en elle-même... dire à l'enfant qu'il n'a aps compris en lui dessinant un smiley au sourire vers le bas ou un p'tit smiley tout rouge (par opposition au vert), etc, cela n'a aps le même impact qu'un smiley qui dont le sourire est en pointillé, pcq ça reste un sourire... pourtant le message est le même...

Ici, la maitresse de Zoé "passe des contrats" avec les enfants. Notamment pour les dictée, elle donne des listes de mots, genre 35-40 mots et les enfants donnent le nombre de mots qu'ils s'engagent à connaitre. et les feuilles d'exercices, elle les redonne toujours après annotation et l'enfant doit les corriger, avec ou sans son aide, puis elle ajuste l'annotation.
For everything you have missed, you have gained something else;
and for everything you gain, you lose something else.

It is about your outlook towards life. You can either regret or rejoice.
Avatar de l’utilisateur
moussayon
Administratrice
Administratrice
 
Messages: 6113
Inscription: Lun Mai 08, 2006 12:03 pm

Re: le rouge, les instits?

Messagede natel » Mer Avr 10, 2013 11:14 am

Je comprends ta réponse et je la partage tout à fait.
Après vient la question aussi des couleurs de comportements.
A l'école où je suis au bout de 4 barres on change de couleur. Plus on va vers le rouge moins on a le droit de faire de choses (pas de responsabilités, pas de le droit de s'occuper, moins de récré...). Dans leur réglement il y a des choses moins grave et des plus graves (échelle en barres).
Si je n'avais pas ça, je me sentirait perdue, je pense. Et au fond de moi, je ne crois pas que ça soit une bonne solution car on note toujours le négatif et c'est toujours les mêmes dans le rouge (il y en a très peu).
Ca, ça me pose beaucoup de questions, comme l'évaluation!
Mais ce n'est pas le sujet ici...
Maman d'E 15/04/2005, N 13/07/2006 et L 26/06/2008
Avatar de l’utilisateur
natel
Bulle d'Opale
Bulle d'Opale
 
Messages: 2913
Inscription: Ven Juil 06, 2007 12:02 pm
Localisation: Chavanay (42)

Re: le rouge, les instits?

Messagede amalba » Jeu Avr 11, 2013 10:25 am

J'avoue que je n'ai jamais préter attention à la couleur de correction des exercices de mes enfants tant et si bien que je ne sais pas quelle couleur est utilisée, je n'arrive pas à la visualiser °:[° ensuite concernant l'évaluation, dans les écoles de mes enfants il y a très peu de notes (ca devient plus fréquent avec ma grande en CM1), il y a des exercices avec des biens / trés bien,surement des moins bien aussi mais j'ai "la chance" (ou bien est-ce volontaire de la part de l'instit de ne mettre que quand c'est bien ????) de n'avoir des enfants qui n'ont eu que des biens et très biens pour moment et des A ECA NA sur le bulletin trimestriel ce que je trouve mieux que des notes parceque c'est un bilan des acquisition en fin de trimestre et non pas une évaluation ponctuelle, pour moi ces évaluations ne portent pas sur un devoir précis mais sur un constat fait à l'issus de plusieurs semaine et en tant que parent ca me permet de comprendre sur quel point mon enfant a plus de soucis.

Ensuite concernant les notes, je ne suis pas contre au contraire, mais je suis contre l'usage et/ou l'interprétation qui en est fait en terme de bien pas bien... pour moi la note refléte le degrès d'acquisition d'une lecon et donc pareil les points à plus travailler. mes enfants ne sont pas critiquer parcequ'ils ont une "mauvaise note" mais je leur dit que les points en moins ca nous permet de savoir ou il faut encore travailler et que ca tombe bien puisqu'ils vont à l'école pour apprendre c'est donf "normal" de ne pas tout savoir. Parcontre, surtout avec mon ainée qui a tendance à rechigner au travail et pourtant tous ses devoirs se font en 10 minutes!), j'ai des exigences quand aux moyens qu'elle se donne pour réussir...

En tout cas c'est très interressant comme discussion!!!
amalba
Bulle de Diamant
Bulle de Diamant
 
Messages: 8572
Inscription: Ven Juil 31, 2009 11:32 am
Localisation: au sud du sud

Précédente

Retourner vers Bulle d'écoles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Voici une petite playlist bullesque. Vous pouvez y ajouter vos morceaux: lien vers la play list