Test ou pas test, le retour...

discussions concernant toutes les écoles: classique, alternatives et à la maison...

Modérateurs: HugoEnzoLucile, Helo

Re: Test ou pas test, le retour...

Messagede mardi » Lun Avr 06, 2015 2:15 pm

l"amish à trott a écrit: en fait mardi t'es juste jalouse parce que tu fais partie des 98%....

tssss °°_-/ °°_-/ °°_-/

C'est vrai, tu m'as percée à jour. /:|

Mamzelle NT :p a écrit:Ensuite, je lui ai fait un topo sur la manière dont je communique avec quelqu'un qui m'intéresse. J'ai une double conversation qui se fait : les mots que la personne me dit, puis les choses qui doivent être sous-jacente, la façon dont il va bouger ses mains, regarder ou non dans les yeux, se positionner physiquement, la façon dont il pense que je réceptionne sa pensée et...... à la fin d'une conversation, je dois passer pour une connasse si je baille, mais c'est que je suis rincée. TOUT est analysé. Quasiment constamment.

Ca, c'est un effort que je ne peux pas fournir en continu. Voire pas du tout.
Donc, j'écoute ce qu'on me dit, je passe au filtre second degré, expressions imagée etc., la façon dont il pense que je réceptionne via l'expression faciale et c'est tout.
Les gestes et les postures, j'y suis complètement imperméable.
Et je ne sais toujours pas trop quand ni comment on est censé regarder les gens dans les yeux. Parce que c'est vachement dur de regarder les 2 yeux déjà, d'abord.
Et je sais ce que tu penses mais en fait non. Parce que je n'ai que les traits les moins gênants (et les moins caractéristiques aussi)

Chawa bis a écrit:Tu m'as tuée. ..?...

Pourquoi ? ):_°
Dernière édition par mardi le Lun Avr 06, 2015 4:05 pm, édité 1 fois.
Life in plastic, it's fantastic.
Avatar de l’utilisateur
mardi
Bulle d'Emeraude
Bulle d'Emeraude
 
Messages: 5316
Inscription: Mar Oct 03, 2006 9:18 pm

Re: Test ou pas test, le retour...

Messagede MERLIN » Lun Avr 06, 2015 3:38 pm

concernant l'empathie, chez moi c'est un peu tout ou rien, je peux m'effondrer pour un oiseau blessé (ou un chat ds une machine à laver °:[° ) et rester de marbre face à des proches en souffrance ou à des trucs "graves"
"Impose ta chance, serre ton bonheur, vas vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront" René Char
MERLIN
Bulle de Nature
Bulle de Nature
 
Messages: 15917
Inscription: Dim Juin 06, 2010 10:27 pm

Re: Test ou pas test, le retour...

Messagede MERLIN » Lun Avr 06, 2015 9:25 pm

mardi a écrit:T

D'ailleurs,un ado hp avait fait un petit schéma pour expliquer sa pensée en arborescence. Pour moi, ça ressemblait à de la pensée séquentielle : genre je vois une vache dans un champ, elles sont noires et blanches c'est des holstein, c'est ma copine machin qui m'a appris leur nom, machin est vétérinaire, l'école est plus facile en Belgique, je mangerais bien des spéculoos.
(


c'est de la pensée séquentielle
la pensée en arborescence serait qu'en même temps tu penses, tiens je mangerais bien un steack, puis tu enchaines par ex sur le bio
alors qu'en parallèle, tu te demandes ce que les abattoirs font du cadavre, et tu penses à lartigot, puis à une émission où tu l'as vu
et tjs en parallèle, au cuir des chaussures
etc
etc..

tu vois?
"Impose ta chance, serre ton bonheur, vas vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront" René Char
MERLIN
Bulle de Nature
Bulle de Nature
 
Messages: 15917
Inscription: Dim Juin 06, 2010 10:27 pm

Re: Test ou pas test, le retour...

Messagede chawacee » Mar Avr 07, 2015 6:50 am

MERLIN a écrit:
mardi a écrit:T

D'ailleurs,un ado hp avait fait un petit schéma pour expliquer sa pensée en arborescence. Pour moi, ça ressemblait à de la pensée séquentielle : genre je vois une vache dans un champ, elles sont noires et blanches c'est des holstein, c'est ma copine machin qui m'a appris leur nom, machin est vétérinaire, l'école est plus facile en Belgique, je mangerais bien des spéculoos.
(


c'est de la pensée séquentielle
la pensée en arborescence serait qu'en même temps tu penses, tiens je mangerais bien un steack, puis tu enchaines par ex sur le bio
alors qu'en parallèle, tu te demandes ce que les abattoirs font du cadavre, et tu penses à lartigot, puis à une émission où tu l'as vu
et tjs en parallèle, au cuir des chaussures
etc
etc..

tu vois?


J'ai compris ! \!µ :-0
meuh meuh meuh font les vaches, les vaches font meuh meuh ! tintiiiin !
Avatar de l’utilisateur
chawacee
Bulle de Nature
Bulle de Nature
 
Messages: 11050
Inscription: Sam Mai 03, 2008 1:35 pm
Localisation: au milieu des vaches

Re: Test ou pas test, le retour...

Messagede Helo » Mar Avr 07, 2015 9:38 am

pomme92 a écrit:Ca fait plusieurs années qu'au gré des difficultés rencontrées avec notre grande, se pose de manière récurrente la question de poser ou non un diagnostic de précocité intellectuelle / haut potentiel / appellez-ça-comme-vous-voulez...

C'est plausible, elle a qq signes d'appel assez marqués, et il y a une bonne dizaine d'EIP enfants et adultes diagnostiqués dans ma famille.

Je suis depuis toujours contre l'idée d'un test, d'une étiquette que je trouve potentiellement enfermante, et surtout je ne vois pas bien ce que ça changerait pour elle ou pour nous... Enfin j'ai tendance à voir le négatif, les autres parents qui font des remarques désobligeantes, les profs qui ont tout d'un coup des exigences accrues, la pression familiale (historiquement très forte dans ma famille, et du coup c'est un frein énorme pour moi)

La directrice de l'école nous a relancé récemment sur ce sujet, en argumentant sur le besoin de l'enfant de savoir pourquoi il fonctionne de telle ou telle manière, et de pouvoir mettre des mots sur une éventuelle "différence" perçue. C'est vrai que ce qui est un peu bizarre, c'est que bcp de gens autour de Louise évoquent la précocité, ou la prennent en compte, sans qu'on lui en ai jamais parlé à elle, qui est la première concernée.

Je comprend l'idée de savoir comment on fonctionne. C'est venu notamment en parlant de la difficulté de Louise à se lancer dans un apprentissage qui lui parait "périlleux" (elle a très peur de l'échec, et ne se lance que qd elle est sure de réussir, mais du coup elle a du mal à être satisfaite de ses réussites puisque c'était toujours des choses "faciles" pour elle).
Pour elle, le fait que Louise sache que cette façon d'aborder les apprentissages peut être liée à sa "différence" pourrait l'aider.

Sur la question de se sentir ou savoir "différente", je suis plus partagée. Louise n'exprime rien de cet ordre-là. Il y a des enfants "officiellement EIP" dans son école, avec lesquels elle n'a pas plus d'affinité que les autres. Elle a qq part la chance que l'école s'adapte plutot bien aux rythmes différents des enfants, donc elle ne semble ni s'ennuyer particulièrement, ni se sentir "décalée" par rapport aux autres (elle ne fait pas les mêmes choses que les autres dans la classe, mais en même temps, c'est le cas de plusieurs autres enfants pour tout un tas de raisons différentes).

J'aimerais bien avoir des retours de familles qui ont fait tester leurs enfants pour poser un diagnostic officiel, sur comment ça a été reçu par l'enfant, ce que ça a changé pour lui. Est-ce que ça a aidé l'enfant ? ou pas ? Est-ce que ça a provoqué des changements dans certains domaines ?


Pour revenir au sujet de base, mon expérience récente : on vient de faire tester n°1 qui est effectivement EIP. Le cas classique : on le "sait", il le "sait" mais rien n'est prouvé. Là ça y est, le collège nous a demandé de passer le test pour pouvoir adapter les cours. Et j'ai observé un énorme soulagement chez n°1 qui m'a dit "je me sentais différent des autres et je pensais que c'était de ma faute et en fait non. Je suis différent et c'est tout". Il a repris confiance en lui alors qu'on ne connait le résultat que depuis 15 jours, il ose dire au prof principal ce qui ne va pas, parler des peurs qu'il a (un prof totalement fou qui le terrorise), etc...
Alors oui, ose faire faire le test à ta fille, ça ne peut que lui faire du bien. Et, même si elle n'est pas EIP, le fait d'entendre un spécialiste (parce que tous les psys ne font pas passer le WISC !) décrire le comportement de l'enfant en expliquant ce que ça a comme conséquences pour lui, ben ça fait énormément de bien autant aux parents qu'aux enfants.

Et pour en revenir à la question de la différence : oui, on est tous différents OK. Mais un EIP, il n'a pas juste l'impression d'être différent, il a l'impression de ne pas être intégrer dans la société et de ne pas y arriver. Un peu comme si tu débarques sur une planète inconnue, tu essayes de comprendre comment ça fonctionne, le langage, la culture etc... et à chaque fois que tu te dis "c'est bon, j'ai compris, c'est comme ça que ça marche, c'est comme ça qu'il faut faire", tu te prends une baffe dans la tronche parce que t'es à côté de la plaque.... Ce n'est pas juste "tiens il fait ça, je fais çi, on est différent". C'est un rejet de la société que tu ne comprends pas et que tu ne peux pas "intégrer" dans ton fonctionnement sauf à être totalement en décalage avec toi-même constamment.
Helo
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1085
Inscription: Mar Jan 03, 2006 1:00 am

Re: Test ou pas test, le retour...

Messagede chawacee » Mar Avr 07, 2015 10:45 am

Helo : c'est ce qu'on dit hein ?

D'autant que j'ai un autiste à la maison, donc à la limite, la notion de différence et d'être "toujours à côté", je maîtrise pas mal.

Surtout que j'ai été pareille des années.

Maintenant c'est plus facile, je ne vois quasiment personne.

Mais je m'envole au vent tellement ça me tire sur la corde de devoir m'adapter tout le temps, à chaque instant.

Et je ne conteste absolument pas l'importance de poser les mots. J'suis en pleine réflexion pour la puce... juste que dans mon cas, c'est compliqué de négocier une adaptation aussi pour elle..... déjà qu'on en chie pour Noam... même si à priori elle va bien à l'école, pour le moment, je sais qu'elle craquera tôt ou tard, on bouffe déjà tellement à la maison...

En fait, jsuis totalement paumée avec elle.. Je ne sais vraiment pas comment l'aborder.. °:[°
meuh meuh meuh font les vaches, les vaches font meuh meuh ! tintiiiin !
Avatar de l’utilisateur
chawacee
Bulle de Nature
Bulle de Nature
 
Messages: 11050
Inscription: Sam Mai 03, 2008 1:35 pm
Localisation: au milieu des vaches

Re: Test ou pas test, le retour...

Messagede Helo » Mar Avr 07, 2015 12:18 pm

Ben Chawa, je ne comprend pas trop ta remarque...
aprés pour ta fille, avoir un test "positif" qui la "classe" comme EIP n'oblige pas à négocier une adaptation pour elle. Et si elle en a besoin, la psy le dira et, test à l'appui, les instits sont d'un coup vachement plus conciliants que si c'est "juste" les parents qui négocient... De toutes façons, la seule adaptation possible c'est saut de classe ou rien.... Et l'avantage du test, c'est que la psy peut justement te donner des pistes pour savoir comment aborder ta p'tite. Réaliser que parfois son côté "hyper en avance", elle s'en sert comme d'une barrière pour se rassurer, par exemple etc...
Helo
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1085
Inscription: Mar Jan 03, 2006 1:00 am

Re: Test ou pas test, le retour...

Messagede pomme92 » Mar Avr 07, 2015 12:41 pm

Je ne suis pas loin de partager l'avis de Mardi concernant les bouquins de Siaud-Facchin... il y a "à boire et à manger" dans ce genre de littérature. Perso j'avais été plus convaincue par des lectures un peu plus étayées scientifiquement parlant ( genre "les surdoués ordinaires", qui malgré son titre très pourri est intéressant car il examine les idées reçues concernant le haut potentiel intellectuel au regard de la littérature scientifique existant sur le sujet).
Et je n'arrive toujours pas vraiment à me représenter ce que c'est que la "pensée en arborescence", mais peu importe.

Helo, j'entends lo coté "légitimation" des comportements et angoisses. Je comprend que ce soit plus facile à accepter ou à expliquer aux autres s'il y a une sorte de "validation externe", qui évite de sans cesse se demander si ça vient de soi, ou si on se trompe, etc. Mais quelque part, je ne suis pas d'accord avec le principe. Avoir besoin de mettre l'enfant dans une "petite case" pour expliquer ensuite au reste du monde qu'il faut l'accepter tel qu'il est, je ne trouve pas ça normal.

Et je ne trouve pas normal non plus d'avoir besoin de cette légitimité extérieure pour avoir par exemple des adaptations à l'école. Mais bon, j'ai un point de vue un peu biaisé parce que je pense que l'école devrait fonctionner différemment, pour tous les enfants. Je suis plus confortable avec la solution qu'on a choisi à l'heure actuelle, càd de mettre nos enfants dans une école qui essaie de s'adapter au mieux à chacun, qu'il soit diagnostiqué X ou Y ou pas diagnostiqué du tout, ce qui leur permet d'être eux-même, et pas "un enfant EIP" ou "un enfant dys". D'autant que ce qu'on a pu constater dans la classe de Louise, c'est que les enfants EIP ont des besoins très différents.
Elle a eu par ex un copain de classe qui avait bcp de mal à se mettre au travail, qui a fini par avoir une AVS d'ailleurs, alors que Louise est par ex très en demande d'autonomie dans ses apprentissages. Elle ne bosse jamais aussi bien que qd on la laisse tranquille faire son truc, sans trop de regard extérieur, et surtout sans trop de consignes directives, ce qui lui permet de faire "à sa manière", et de prendre confiance en elle sur le fait que "sa manière" fonctionne, même si elle est différente de celle des autres. Alors évidemment, avec cette façon de fonctionner, elle est totalement réfractaire à l'évaluation externe, le peu qu'elle a vécu (une remplaçante pas branchée pédagogies nouvelles) ça a été désastreux...
Mais c'est pareil, je ne veux pas qu'elle grandisse en se disant qu'elle peut demander une adaptation de l'évaluation parce qu'elle a tel ou tel diagnostic, je préfère qu'elle grandisse avec la conviction que l'évaluation de l'adulte, on peut parfaitement s'en passer et qu'on n'apprend pas moins bien ou moins vite. Pour elle, maintenant mais aussi plus tard, et pour ceux qui suivront, pour ses enfants si elle en a, pour ses élèves si un jour elle enseigne, ...
D'où ma position jusqu'ici de non nécessité du test pour l'école. Je préfère me battre pour qu'elle ait accès à une autre école que pour qu'un résultat de test soit pris en compte par l'école.

Sur la question de la différence par rapport à la société, je ne le ressens pas de manière si aiguë. Mais bon, je suppose que ça dépend de chacun. J'ai l'impression que ma fille ne le ressens pas non plus de manière aigüe. J'espère qu'elle s'autoriserait à le dire. Elle le fait un peu, notamment sur ses aspects "relations affectives" : elle commence à voir le décalage avec les copains, qu'elle a encore besoin d'être "maternée" par l'enseignante et pas les autres, qu'elle a du mal à lâcher son pouce, etc. J'essaie de lui renvoyer que c'est normal, que les enfants ne grandissent pas tous au même rythme pour tout, et que chacun a le droit de recevoir selon ses besoins. A l'inverse, elle n'a pas besoin qu'on l'aide pour lire ou pour faire ses lacets, contrairement à certains de ces copains de classe. Et de la même manière qu'on ne doit pas se moquer d'un copain qui ne sait pas encore lire, on ne se moque pas d'un copain qui a besoin de se rassurer avec son pouce... J'ai l'impression que pour l'instant ça suffit, surtout que l'enseignante lui tient le même discours.
Image
Image
pomme92
Bulle de Saphir
Bulle de Saphir
 
Messages: 3927
Inscription: Mar Déc 11, 2007 1:15 pm

Re: Test ou pas test, le retour...

Messagede Nil » Mar Avr 07, 2015 12:51 pm

Je pense qu'il y a d'autres adaptations possibles que saut de classe ou rien. Et je conçois aussi que Chawa ne puisse pas être sur tous les fronts en même temps. Même si elle est plus énergique que moi, y a un moment où il faut souffler :!!)

Sinon, je m'inscris au club de celles qui captent pas trop le truc de la pensée en arborescence. D'ailleurs depuis quelques semaines je n'arrête pas de me poser la question "euh, là, t'est en train de penser en arborescence ou en séquentiel ?" et je n'arrive jamais à répondre. C'est pas simple de réfléchir à la façon dont on réfléchit ou d'analyser la façon dont on analyse @^ù$
Nil et son équipe de volley maison.
Avatar de l’utilisateur
Nil
Bulle de Diamant
Bulle de Diamant
 
Messages: 8576
Inscription: Lun Avr 16, 2007 1:08 pm
Localisation: Pas de Calais

Re: Test ou pas test, le retour...

Messagede chawacee » Mar Avr 07, 2015 1:02 pm

Helo a écrit:Ben Chawa, je ne comprend pas trop ta remarque...
aprés pour ta fille, avoir un test "positif" qui la "classe" comme EIP n'oblige pas à négocier une adaptation pour elle. Et si elle en a besoin, la psy le dira et, test à l'appui, les instits sont d'un coup vachement plus conciliants que si c'est "juste" les parents qui négocient... De toutes façons, la seule adaptation possible c'est saut de classe ou rien.... Et l'avantage du test, c'est que la psy peut justement te donner des pistes pour savoir comment aborder ta p'tite. Réaliser que parfois son côté "hyper en avance", elle s'en sert comme d'une barrière pour se rassurer, par exemple etc...



en fait, par écrit comme oral, ça m'arrive de passer à côté d'une partie de la com' moi aussi.

Je pensais que tu réexpliquais la notion de HPI à tous. °:[° Et comme j'pense avoir bien saisi de quoi on parle, jvoulais dire que j'avais compris.

Le test.. jsais pas ça me rebute, ptête parce que j'ai déjà tellement morflé pour le cas de loustic que je freine pour attaquer les choses sérieuses pour pépétou.

Par contre, la psy', j'suis en pleine réflexion. Je pense que ça lui ferait du bien de causer, mais.. tain.. elle n'aura que 4 ans le 22 avril, ça me semble tôt.
Et ptête aussi que ça me fout (personnellement) devant une certaine forme d'échec que j'ai du mal à gérer.

Genre "ptain mais chuis nulle ou quoi pour qu'elle soit si mal dans sa peau ?"

Et vu la confiance en moi débordante *ironie* je le vis mal.

En fait, comme Mardi et son attitude frontalement cynique quand on parle autisme (ma chériiIIiiiiiie), je crois que j'agresse parce que je me sens concernée.

Je te présente donc mes excuses.

(à 7h du mat', jsuis pas qu'à moitié conne aussi. Faut reconnaître...)
meuh meuh meuh font les vaches, les vaches font meuh meuh ! tintiiiin !
Avatar de l’utilisateur
chawacee
Bulle de Nature
Bulle de Nature
 
Messages: 11050
Inscription: Sam Mai 03, 2008 1:35 pm
Localisation: au milieu des vaches

PrécédenteSuivante

Retourner vers Bulle d'écoles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Voici une petite playlist bullesque. Vous pouvez y ajouter vos morceaux: lien vers la play list