Test ou pas test, le retour...

discussions concernant toutes les écoles: classique, alternatives et à la maison...

Modérateurs: HugoEnzoLucile, Helo

Re: Test ou pas test, le retour...

Messagede lapetiteiroquoise » Mar Avr 07, 2015 8:53 pm

MERLIN a écrit:ça c'est sûr que comparé à moi, même irok est hpi :)>> :)>>


C'est bon d'être reconnue à sa juste valeur ! /:;/ :|8
Irok + son Fiston de janvier 2007 + sa Puce d'avril 2011
Avatar de l’utilisateur
lapetiteiroquoise
Bulle de Nature
Bulle de Nature
 
Messages: 10840
Inscription: Sam Nov 10, 2007 4:26 pm

Re: Test ou pas test, le retour...

Messagede MERLIN » Mar Avr 07, 2015 10:54 pm

merde tu m'as lue §%^^ §%^^

pour comprendre la pensée en arborescence il faut visualiser un arbre
et pr celles q ça intéresse j'ai retrouvé ma chatte /:;/ /:;/
"Impose ta chance, serre ton bonheur, vas vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront" René Char
MERLIN
Bulle de Nature
Bulle de Nature
 
Messages: 15917
Inscription: Dim Juin 06, 2010 10:27 pm

Re: Test ou pas test, le retour...

Messagede pomme92 » Mer Avr 08, 2015 1:07 am

Nil a écrit:Pomme : pourquoi la faire tester maintenant si personne n'en ressent le besoin maintenant ? A part se débarrasser de la question une bonne fois pour toutes peut-être ? Je trouve que la question du "quand" n'est pas simple. Saisir le moment où la personne en a besoin... à 7 ans je ne crois pas qu'on soit taraudé par la question de "qui suis-je ?"


C 'est un peu ça. Je ne sais pas si c'est le bon moment, si c'est nécessaire maintenant ou pas.
Moi, j'estime ne pas en avoir besoin. L'école n'en a pas besoin. La directrice nous dit que ça pourrait faire du bien à Louise, mais elle ne nous le réclame pas pour sa scolarité.
Peut-être que Louise en a besoin, mais comme pour l'instant elle ne l'exprime pas clairement, ce n'est pas facile de le savoir.

moussayon a écrit:Pomme, à partir du moment où tu te poses ces questions, et ce, de manière récurrente, c'est que tu as besoin de réponses, non? Sinon, pourquoi, en effet te poser la question de la pertinence de ce test pour ta fille?


Les questions qui se posent de manière récurrente relèvent plus du "comment faire" avec notre fille, dont la manière d'être pose un certain nombre de challenges éducatifs (c'est une euphémisme :)>> ....)
Je ne me pose plus/pas la question de savoir pourquoi elle est comme ça... Pour moi c'est évident. Pas l'"étiquette" EIP, juste le fait qu'elle n'est pas la seule dans la famille, typiquement sur plein de plans, elle me ressemble bcp. Je ne sais pas comment gérer ça. La façon dont mes parents, et d'autres dans la famille, ont géré ça, avec moi, avec mes frères et soeur ne me convient pas, et je mesure tous les dégâts qu'elle a fait, sur moi, sur un de mes frères, sur ma soeur.
Donc je ne veux pas être dans la reproduction. En même temps du coup, je n'ai pas de modèle, pas de mode d'emploi. C'est ça qui est difficile. Et comme tu le pointes ensuite, un test ne m'apportera pas de réponses à ces questions (ni les bouquins sur les EIP manifestement...)

moussayon a écrit:Et peut-être aussi que tout l'enjeu réside seulement dans le fait que Louise voit reconnaître sa différence par un professionnel, une personne qui ne la connait pas mais qui reconnait sa manière particulière d'être et de ressentir, d'anticiper et d'interpréter. Et de cette reconnaissance déduire une "autorisation" d'être telle qu'elle est.


Comme je l'ai dit avant, j'ai beaucoup de mal avec ça. J'aimerais qu'elle s'autorise elle-même à être telle qu'elle est, plutôt que d'avoir besoin d'un spécialiste. Mais je reconnais que c'est peut-être un peu bcp demander à une enfant de 7 ans... Je trouve que c'est une dérive liée à la mutiplication des diagnostics que de penser qu'on a besoin de cette "validation" par les spécialistes pour être soi. Tu dis ensuite :
moussayon a écrit:C'est juste que, dans notre société actuelle, c'est comme ça que cela fonctionne. Et cela fait partie des apprentissages que nous devons/pouvons transmettre à nos enfants: dans notre monde, nous sommes souvent réduits à des petites cases, ce n'est pas normal/l'idéal, alors tâchons de faire mieux que la génération d'avant.
Ben pour moi, les petites cases ne sont pas une fatalité... Si ce fonctionnement sociétal ne me convient pas, pourquoi m'y plier ? Si je veux qu'il change, pourquoi embarquer mes enfants là-dedans ?

moussayon a écrit:Et quand je lis Mardi écrire "il se pensait bête, il a été heureux qu'on lui apprenne que non, preuve à l'appui (en bons parents attentifs, nous n'avions pas pensé une seule seconde qu'il pouvait se penser neuneu).", rien que pour ça, rien que pour que l'enfant se rende compte que non, il n'est pas idiot, moins intelligent, moins rapide, moins interessant que les autres... rien que pour ça, cela ne vaut-il pas le coup...?


Si, ça vaut le coup, si c'est ça son souci, ce qui n'est pas certain (mais possible, elle n'a pas non plus une estime d'elle même très élevée). D'où ma question de départ et ma demande de témoignage sur le vécu des enfants.

Honnêtement, ce discours de "mettre des mots sur la différence", etc. je trouve que c'est typiquement du discours bateau à la Siaud facchin, un truc que tout le monde dit à propos des enfants EIP sans vraiment êre capable de le justifier. J'ai besoin de plus que ça pour me convaincre d'aller consacrer le temps, l'énergie et l'argent que cela va nécessiter. Mais la question reste ouverte, si j'ai l'impression que cela peut faire une vraie différence pour Louise, pourquoi pas.
Image
Image
pomme92
Bulle de Saphir
Bulle de Saphir
 
Messages: 3927
Inscription: Mar Déc 11, 2007 1:15 pm

Re: Test ou pas test, le retour...

Messagede Nil » Mer Avr 08, 2015 9:03 am

Cette question de l'école et des petites cases, moi, en tant que virtuellement prof, ça me questionne beaucoup.
"Avant" il n'y avait pas de dysmachin-chose et de PPS, mais des ânes et des coups de règle sur les doigts.
De ce point de vue on peut dire que les différences sont quand même mieux acceptées maintenant.

Si je me retrouve avec une pile de copie à corriger, je suis prise entre deux feux avec d'un côté une liste de savoir et de savoir faire dont je suis sensée évaluer l'acquisition, et de l'autre côté des portraits d'enfants, le précoce, le dyspraxique, le TAD, le dyscalculique... ils ont tous de bonnes raisons de ne pas avoir réussi... et il faut les noter ! Je comprends que Pomme défende une école où les élèves n'ont pas besoin de l'évaluation par l'adulte. Et en même temps j'ai du mal à croire que le goût de l'effort et la joie de travailler pour soi-même puisse suffire à motiver tous les collégiens de France (et d'ailleurs).
Nil et son équipe de volley maison.
Avatar de l’utilisateur
Nil
Bulle de Diamant
Bulle de Diamant
 
Messages: 8576
Inscription: Lun Avr 16, 2007 1:08 pm
Localisation: Pas de Calais

Re: Test ou pas test, le retour...

Messagede fripandpoum » Mer Avr 08, 2015 9:13 am

Le fait de verbaliser, je dirais que c'est Dolto. Par rapport aux enfants.
Et c'est valable pour tous, EIP ou pas.
Après, tu n'as pas besoin de la faire tester pour lui en parler.

Ca fait cogiter ce post, c'est intéressant.
Je suis allée voir du côté des liens de Mardi.
L'essentiel des études sur le sujet porte sur les EIP en difficulté me semble-t-il. Quid de tous les autres?
Quant à 2%, je suis convaincue qu'on est en dessous de la réalité.
Bref, pour en revenir à nos moutons, et parce que j'ai du le lire sur le lien et que ça a fait écho à d'autres infos, ce qui parait poser problème, c'est quand il y a hétérogénéité entre les différents éléments que le WISC teste. Quand tout est bien homogène, tout va bien.
Mais c'est sans doute le cas pour n'importe quelle personne, QI élevé ou pas. Le test permet donc éventuellement de pointer cet aspect-là si besoin est.
3 crayous, 2006, 2008 2010
Avatar de l’utilisateur
fripandpoum
Bulle de Saphir
Bulle de Saphir
 
Messages: 4854
Inscription: Dim Nov 19, 2006 7:57 pm
Localisation: Isère

Re: Test ou pas test, le retour...

Messagede pomme92 » Mer Avr 08, 2015 10:38 am

Nil a écrit:Si je me retrouve avec une pile de copie à corriger, je suis prise entre deux feux avec d'un côté une liste de savoir et de savoir faire dont je suis sensée évaluer l'acquisition, et de l'autre côté des portraits d'enfants, le précoce, le dyspraxique, le TAD, le dyscalculique... ils ont tous de bonnes raisons de ne pas avoir réussi... et il faut les noter ! Je comprends que Pomme défende une école où les élèves n'ont pas besoin de l'évaluation par l'adulte. Et en même temps j'ai du mal à croire que le goût de l'effort et la joie de travailler pour soi-même puisse suffire à motiver tous les collégiens de France (et d'ailleurs).


Entre autres raisons pour lesquelles je défends l'absence d'évaluation systématique par l'adulte, c'est que ça permet d'éviter d'avoir des problèmes avec les cases et autres...

Maintenant, dans leur école, il y a des moyens pour que les enfants arrivent à savoir où ils en sont dans leurs apprentissages : ils apprennent à s'auto évaluer, seuls ou en groupe (pour ceux que ça inquiéteraient, non ils ne s'évaluent pas les uns les autres comme un prof évalue un élève, mais ils apprennent à se faire mutuellement des retours, constructifs et dans le respect, pour améliorer leur travail), ils ont aussi des outils pour savoir ce qu'il y a à apprendre et "dans quel ordre" (les ceintures, qui sont un espèce de livret de compétences, mais où l'enfant va se situer lui même, et à son rythme), et il y a bcp de temps consacré à faire le point sur "qu'est-ce qu'on a appris et pourquoi".
Et évidemment il y a de la guidance de l'adulte autour de ça.

Pour moi c'est très utile dans le cas d'un enfant qui est différent sur le plan des apprentissages, parce que du coup on ne lui demande pas de se plier à un moule qui ne lui conviendrait pas. Je prends un exemple qu'on a eu il y a qq mois avec la remplaçante. Elle donne un exercice pour lecteurs débutants où il fallait souligner un mot dans le texte qd on le reconnaissait. L'enseignante ajoute à l'oral "si vous reconnaissez d'autres mots, soulignez les aussi". Louise savait complètement lire, elle a souligné tout le texte. Le cahier est passé à la correction en fin de journée, l'enseignante a du "oublier" et a barré l'exercice. Louise a pleuré le soir à la maison 1/2 heure en disant que si, elle avait bien compris et elle n'avait pas eu "faux".
Avec son enseignante habituelle, elle aurait eu d'abord l'occasion d'expliquer ce qu'elle avait fait et pourquoi. Ce qui aurait permis à l'enseignante de comprendre qu'elle avait compris la consigne, et qu'elle était capable de reconnaitre le mot demandé, même si le résultat n'était pas celui que les autres avaient produit...

Elles sont petites, donc je n'ai pas un recul fou. Mais ça marche très très bien pour l'instant, de mon point de vue il n'y a pas de motivation plus forte que la motivation "innée" de l'enfant.

Et j'ai très envie de retourner la question : est-ce qu'à un moment, le système d'évaluation tel qu'il existe dans le système scolaire classique n'est pas en partie responsable du manque de motivation des collégiens ?

Fin de la digression évaluation :-0
Image
Image
pomme92
Bulle de Saphir
Bulle de Saphir
 
Messages: 3927
Inscription: Mar Déc 11, 2007 1:15 pm

Re: Test ou pas test, le retour...

Messagede Nil » Mer Avr 08, 2015 11:42 am

Fin...fin ? Ou on a quand même le droit de répondre ? Toutes façons, il faut que je réfléchisse.
Nil et son équipe de volley maison.
Avatar de l’utilisateur
Nil
Bulle de Diamant
Bulle de Diamant
 
Messages: 8576
Inscription: Lun Avr 16, 2007 1:08 pm
Localisation: Pas de Calais

Re: Test ou pas test, le retour...

Messagede pomme92 » Mer Avr 08, 2015 12:30 pm

Ah non, je parlais pour moi... réponds si tu veux...

on pourra considérer ce post comme arborescent :-0
Image
Image
pomme92
Bulle de Saphir
Bulle de Saphir
 
Messages: 3927
Inscription: Mar Déc 11, 2007 1:15 pm

Re: Test ou pas test, le retour...

Messagede Nil » Mer Avr 08, 2015 1:53 pm

Je suis assez convaincue par le genre de pédagogie qu'il y a dans l'école de tes filles, enfin, du peu que j'en perçois et du peu que je suis apte à en juger. J'ai moi-même été scolarisée jusqu'en CE1 dans une école ordinaire, petite école privée dans une petite banlieue d'une petite ville, mais dont la directrice était fan de Montessori et de "chacun son rythme". J'en ai bavé en CE2, avant je ne savais pas que j'étais lente, voire je croyais que j'étais rapide puisque j'étais parmi les plus avancés dans la progression (on avait chacun une liste personnalisée d'exercices, je suppose que j'en avais peu à faire sur chaque chapître).

Cela dit, comme toute pédagogie, je suppose qu'on obtient de meilleurs résultats quand elle est appliquée par un petit groupe d'enseignants motivés pour un petit groupe de familles intéressées que lorsqu'on l'impose au plus grand nombre.

Le système d'évaluation tel qu'il existe pervertit complètement la motivation de certains élèves. C'est sûr, c'est le cas de ma N°2 malheureusement. Tellement obnubilée par les notes que l'intérêt des découvertes est relégué très loin. /:|
Nil et son équipe de volley maison.
Avatar de l’utilisateur
Nil
Bulle de Diamant
Bulle de Diamant
 
Messages: 8576
Inscription: Lun Avr 16, 2007 1:08 pm
Localisation: Pas de Calais

Re: Test ou pas test, le retour...

Messagede pomme92 » Mer Avr 08, 2015 2:06 pm

Nil a écrit:Cela dit, comme toute pédagogie, je suppose qu'on obtient de meilleurs résultats quand elle est appliquée par un petit groupe d'enseignants motivés pour un petit groupe de familles intéressées que lorsqu'on l'impose au plus grand nombre.
|


ben en même temps, le système "habituel" d'évaluation (tout le monde évalué sur le même sujet en même temps et de la même façon, et sur la base d'une évaluation externe, peu importe si ce sont des notes ou pas) est imposé au plus grand nombre sans qu'on ait 1) démontré que ça donne de bons résultats et 2) envisagé que peut-être ça ne convenait pas à certains...
Image
Image
pomme92
Bulle de Saphir
Bulle de Saphir
 
Messages: 3927
Inscription: Mar Déc 11, 2007 1:15 pm

PrécédenteSuivante

Retourner vers Bulle d'écoles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Voici une petite playlist bullesque. Vous pouvez y ajouter vos morceaux: lien vers la play list