apprentissages difficiles

discussions concernant toutes les écoles: classique, alternatives et à la maison...

Modérateurs: HugoEnzoLucile, Helo

apprentissages difficiles

Messagede stephanies » Dim Nov 20, 2016 6:07 pm

Salut,

J'ai des problèmes avec mon dernier. Il a eu 6 ans en septembre, il est en CP. La maitresse a voulu le signaler au rased en tout début d'année car il avait du mal en lecture. Il a mis du temps à démarrer mais il a enfin compris le principe et ça va beaucoup mieux. Il va chez l'orthophoniste et il va commencer des séances d'orthoptie car il est hypermétrope et apparemment en conséquence il a des soucis de latéralité. Ce qui m'inquiète beaucoup plus, c'est que je trouve qu'il "n'imprime pas". Par exemple les nombres sur les doigts, je peux les lui faire répéter 20 fois d'affilée il va continuer à compter un doigt après l'autre. Cette semaine il a eu à apprendre les chiffres écrits en lettres 2 par 2, on y a passé un temps fou, et à la dictée de fin de semaine il a eu tout faux. On a repassé le week end à les écrire, il ne les sait toujours pas. Il ne connaît pas non plus les jours de la semaine dans l'ordre, c'est pourtant pas faute d'avoir essayé... L'othophoniste lui a fait un exercice de mémoire dans le bilan et pourtant ça semble correct. J'ai l'impression qu'il n'a pas de mémoire visuelle...
Je suis un peu perdue, mes 3 premiers n'ont jamais eu aucun problème pour apprendre, je n'ai jamais été confrontée à ces difficultés, et je ne sais pas trop comment les prendre, est ce que je dois insister lourdement, lui faire miroiter une récompense (je ne suis pas pour ce genre de choses en principe), ou au contraire laisser tomber quand je vois qu'il n'y arrive pas et accepter que c'est comme ça? Je redoute les futures listes de mots invariables à apprendre °:[°
Comment puis je l'aider??

Merci pour votre aide :|8 :|8 :|8 :|8 :|8
Avatar de l’utilisateur
stephanies
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 8503
Inscription: Lun Déc 19, 2005 1:00 am
Localisation: alpes maritimes

Re: apprentissages difficiles

Messagede chawacee » Dim Nov 20, 2016 6:43 pm

Changer le mode d'apprentissage.

Noam n'a pas eu de soucis en lecture (juste l'oral, comme pour lui c'est évident, il marmonne). Pour l'écrit des chiffres à un moment, j'avais noté tous les chiffres de 1 à 20 en chiffres et lettres sur une feuille collée dans sa chambre.

On peut faire la même au quotidien en utilisant un semainier (en bois ou trucs à scratch) si t'arrive à penser à changer les jours à chaque fois, ou bien faire différents schémas (en tableaux par colonnes ou bien en cercle : moi je visualise mieux en cercles par exemple) pareil, affichés constamment dans sa chambre.

Pour ce qui est de la numération pure : utiliser dans le quotidien : "Amène moi 2 oeufs s'il te plaît.." il ramène. "Ah attends, il m'en faut 5 finalement, tu peux me ramener ce qu'il faut ?" (pratiquer le plus souvent possible). Idem pour la soustraction (avec des renforçateurs, positifs de préférence).

Pour l'orthographe, franchement, le mieux, c'est de lire un maximum. BD ou roman, on s'en fout, suffit qu'il lise régulièrement.

Pour loustic, on s'est amusés longtemps (et on le fait encore) à lui lire des histoires tous les soirs, on lit pas trop vite, et par moments, on fait exprès de dire des mots "faux" et rigolos. Du coup, il nous corrige, et ROULE MA POULE. Il lit. Si tu prends un livre qu'il connaît bien, ça marche aussi, à force de "voir", il imprime malgré lui.


En gros, j'ai appris récemment qu'il existe 3 types de mémoire : visuelle, auditive ou kinesthésique, faut essayer un peu de tout au quotidien et voir ce qui lui parle de plus. Après, faut utiliser ton imagination.


Les tableaux à la semaine, mine de rien, aident à s'ancrer dans le temps et permettent de s'organiser tout en permettant à l'enfant de s'organiser et lire en même temps. "Après avoir fait machin truc, on fait quoi ?".



Et enfin, si c'est un défaut d'effort : renforçateur à nouveau. S'il fait des efforts particuliers et que ça paie (pas forcément l'excellente note, mais au moins un net mieux), on offre un truc qui fait plaiz'. Un bec (ici ça marche toujours) ou une sortie ciné (pour le truc qui tabasse, genre Noam qui fait 0 faute à sa dictée de mots, ou bien une semaine entière en "vert").


Au niveau ortho', aucun souci d'ordre DYS, sûr et certain ? °:)°
meuh meuh meuh font les vaches, les vaches font meuh meuh ! tintiiiin !
Avatar de l’utilisateur
chawacee
Bulle de Nature
Bulle de Nature
 
Messages: 11048
Inscription: Sam Mai 03, 2008 1:35 pm
Localisation: au milieu des vaches

Re: apprentissages difficiles

Messagede Nori » Dim Nov 20, 2016 9:13 pm

Il est suivi par l'orthophoniste, est-ce que toute éventualité de troubles DYS- ont été écartées ?
Si oui:
Ma crevette était comme ça a 6 ans.
Avantage, elle était en IEF.
Le nombre de fois où il a fallu revenir et prendre le temps sur des apprentissages, phonème/graphème, et l'ordre des jours de la semaine, elle oubliait systématiquement le mardi, etc.
J'ai géré à ma sauce, en m'adaptant à elle, en variant les modes d'apprentissages et les supports, comme le dit chawa.
Utiliser le quotidien en plus et j'avais des bons points pour de belles images à chaque fois qu'elle avait réussi (même un soupçon d'avancée)
Je l'ai montré à un microkiné également et à mon ostéo pour chercher d'autres blocages. Microkiné, parce qu'à l'époque sur bulle, on avait Telmagre qui nous en parlait +++ :!!) (elle manque Telmagre, comme tant d'autres /:| )
Je l'ai mise aux arts plastiques et à l'initiation musicale qui ont apportés d'autres supports ludiques mais qui l'air de rien la faisait travailler autrement. La musique m'a montrée à quel point le problème n'était pas un soucis de mémorisation, car elle a été très compétente très vite à la pratique instrumentale et à lecture de tête des notes pour les jouer (par contre, elle n'arrivait pas à les lire oralement !)

Pour ma crevette, en fait, elle a surtout un énorme manque de confiance en elle et j'ai compris qu'elle portait en elle des souffrances qui étaient les miennes et pas les siennes, et que la perturbaient.
Elle avait pile un mois quand ma mère a appris la récidive de son cancer et je l'avais tous les jours 4 à 5h/ jour au tel pour la soutenir et la réconforter, l'encourager, mais en ressentant moi une peur terrifiante de ce que l'avenir réservait.
Et j'ai réalisé que ma crevette très fusionnelle à l'époque, tout le temps à bras, a ressenti toutes mes souffrances, à participé à tous ces échanges et toutes ces peurs sans les comprendre mais avec l'intensité effrayante que je vivais. Et j'ai réalisé que ça a bloqué quelque chose en elle. J'ai pu remonter le fil et réaliser qu'elle a commencé à bloquer après le décès de ma petite cousine, 4 mois après le décès de ma mère. C'était trop pour moi et ça a été trop pour elle, sauf qu'elle ne pouvait pas le verbaliser et l'extérioriser.
En réalisant l'origine de ses troubles et en tentant d'autres approches, tout s'est débloqué. Mais clairement, si elle avait été scolarisée en école traditionnelle, ça aurait été une catastrophe. L'IEF a permis de la laisser avancer à son rythme, sans qu'elle ne se sente en échec, sans se sentir humiliée d'avancer lentement.
J'ai juste respecté son rythme de travail en redoutant de ne pas finir le programme CP.... et finalement, je l'ai non seulement fini, mais arrivée en CE1, elle était parmi les 3 premières de la classe. Et son plus gros soucis reste un gros manque de confiance en elle malgré ses compétences. En CE2, elle travaille super bien, elle n'a aucun soucis pour mémoriser ses poésies, ses leçons, etc...

Donc, j'ai envie de te dire de varier les supports, de lui laisser le temps surtout... mais dans le système scolaire, avec le programme établi et imposé par l'EN, ce n'est pas simple £$*µ
Et s'il n'a pas de trouble DYS- de chercher également une cause psychosomatique qui peut faire qu'il bloque pour trouver comment le rassurer et à avancer dans l'apprentissage quitte à chercher des thérapeutes avec d'autres approches: osteo, psy, microkiné, enfin, personne en qui tu aurais confiance.
Bon courage :|8 :|8
1 gars du 18/05/93, 1 gars du 13/12/05, 1 gars du 05/10/07 né dans l'eau en AAD, 1 puce 10 mois 1/2 après le 22/08/08, 1 puce en AAD le 20/05/2011, 1 BB en AAD le 8/07/12,1 Bébée le 20/04/2015
Avatar de l’utilisateur
Nori
Bulle d'Emeraude
Bulle d'Emeraude
 
Messages: 7435
Inscription: Ven Mar 03, 2006 1:00 am
Localisation: Morbihan sud

Re: apprentissages difficiles

Messagede stephanies » Dim Nov 20, 2016 9:28 pm

merci les filles!

Chawa, on a déjà les jours de la semaine affichés avec la pince à linge à bouger, ça fait plus d'un an qu'on le fait, mais il ne connaît toujours pas la succession... Au quotidien oui il participe à tout, même s'il a facilement tendance à dire qu'il est trop petit et à ma demander à le faire à sa place.

Pour ce qui est des troubles dys, personne ne m'en a encore parlé franchement. La maitresse le trouve lent et trouve qu'il ne comprend pas les consignes, mais pour l'orthophoniste et l'orthoptiste, il aurait besoin de temps et de confiance en lui. En même temps mon grand a été à la limite de la dyslexie et mon second a eu des soucis de dyscalculie...

Du coup Nori, on en arrive à ce que tu racontes sur ta puce... Mais par exemple pour apprendre les nombres en lettres, tu prends quoi comme supports variés? Et malheureusement sa maitresse est au taquet, elle met le turbo, on passe bien une heure à faire les devoirs chaque soir, il en pleure, et moi je ne lâche pas pour que le lendemain il puisse suivre... Comment je peux faire?
Avatar de l’utilisateur
stephanies
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 8503
Inscription: Lun Déc 19, 2005 1:00 am
Localisation: alpes maritimes

Re: apprentissages difficiles

Messagede Nori » Dim Nov 20, 2016 10:58 pm

stephanies a écrit:merci les filles!

Chawa, on a déjà les jours de la semaine affichés avec la pince à linge à bouger, ça fait plus d'un an qu'on le fait, mais il ne connaît toujours pas la succession... Au quotidien oui il participe à tout, même s'il a facilement tendance à dire qu'il est trop petit et à ma demander à le faire à sa place.

Pour ce qui est des troubles dys, personne ne m'en a encore parlé franchement. La maitresse le trouve lent et trouve qu'il ne comprend pas les consignes, mais pour l'orthophoniste et l'orthoptiste, il aurait besoin de temps et de confiance en lui. En même temps mon grand a été à la limite de la dyslexie et mon second a eu des soucis de dyscalculie...

Du coup Nori, on en arrive à ce que tu racontes sur ta puce... Mais par exemple pour apprendre les nombres en lettres, tu prends quoi comme supports variés? Et malheureusement sa maitresse est au taquet, elle met le turbo, on passe bien une heure à faire les devoirs chaque soir, il en pleure, et moi je ne lâche pas pour que le lendemain il puisse suivre... Comment je peux faire?


Le descolariser et faire l'IEF °:[° tape pas ! Moi, ma puce, je n'ai pas fait la progression de l'EN comme je te disais. Mais alors pas du tout !
Les chiffres en lettre ? je l'ai fait bien longtemps après ! Jamais, je n'ai mis la charrue avant les boeufs. Et pour n°3 et ma N°4, j'ai commencé par la lecture et apprendre les phonèmes et graphèmes avant de leur demander d'écrire des chiffres en lettre. C'est quand même plus facile pour un enfant d'apprendre à écrire des mots qu'il arrive à lire et comprendre dans la structure que d'aligner des lettres sans comprendre ce qu'elles signifient... enfin, hormis "cas à part" bien évidemment. En faisant comme ça, pour moi comme pour mes gamins, ça a très bien fonctionné comme ça.
Associer les chiffres à des quantités, je l'ai fait en jouant.

Les soucis de ton fils démontrent là encore l'aberration du système: on veut que tous les enfants avancent en même temps, même vitesse sur les mêmes domaines de compétences.
Mais apprennent-ils à s’assoir au même âge ? A marcher au même âge ? A parler au même âge ? A faire leurs nuits au même âge ? A être propre de jour et de nuit au même âge ?
NON ! On sait que les petits n'évoluent pas au même rythme et les 3 premières années, on leur fout la paix, on sait qu'il faut laisser le temps. Il y a des enfants qui parlent très bien à 12 mois et d'autres qui commencent à parler à 2 ans 1/2... on fait avec.
Et brutalement, l'école les met tous sur le même modèle sous prétexte qu'ils sont nés telle année et ont tel âge... et ils doivent être matures tous en même temps pour les mêmes acquisitions en même temps et comme tu dis, "vitesse turbo".

Imposer à avancer dans des apprentissage sur des enfants pas prêt c'est une violence éducative et psycho-affective: c'est comme d'obliger un gamin de 18 mois à aller au pot et ne plus porter de couche même s'il n'est pas prêt pour ça, sous prétexte qu'on a décrété que c'est l'âge. Ces temps là sont révolus pour l'apprentissage de la propreté...

Je sais bien que tu ne peux sans doute pas le descolariser si tu bosses toi-même... /:|
Mais sincèrement, des cas comme ça, ça marche tellement mieux avec ce genre de méthode, ou encore en allant sur des écoles type montessori pour dédramatiser et donner le gout à l'apprentissage sans violence. Mais là encore, il faut avoir les moyens pour ce genre d'école et en avoir sous la main. :)>>

Ma crevette, elle n'a pas fait le programme "comme tout le monde".
J'ai commencé par la faire jouer à manipuler pour compter et montrer les chiffres associé, mais pas les chiffres en lettres tant qu'elle ne savait pas lire en méthode syllabique ce qu'elle écrivait.

J'ai misé sur la lecture en lui laissant le temps, en revenant en arrière à chaque fois que j'avais l'impression qu'un trou noir était passé par là, mais en restant encourageante et en lui rappelant qu'elle est capable et qu'elle pouvait être fière d'elle à chaque acquis.
Un détail très important, on ne finissait jamais sur un sentiment d'échec, ou de difficulté. Donc, si elle avait eu du mal à apprendre un graphème par exemple, j'allégeais la fin de la leçon afin qu'elle finisse par des mots faciles pour elle afin qu'elle finisse toujours avec un sentiment de victoire et d'avancée quoi qu'il en soit.

Je sais qu'à l'école, elle aurait été broyée vu ses blocages de départ.

Mais en ayant avancé à son rythme en CP, elle a de bons acquis, elle travaille hyper bien, elle n'a eu aucun soucis en CE1, et n'a aucun soucis en CE2... quand je décèle un apprentissage qui lui poserait des problèmes, je la reprends à ma façon, en ré-expliquant, en revoyant les bases avant d'avancer sur ce qui peut être une éventuelle difficulté, et avec bonne humeur. Je sais qu'elle a besoin de temps. Je fais le grand écart entre elle et mon n°3 qui avance vitesse TGV. @^ù$

Ici, on a mis les nombres en pratique en jouant avec des légos pour les notions d'unité et de dizaine, d'addition et de soustraction, etc... et une fois les chiffres reconnus, en fabricant des biscuits et autres gâteaux.
C'est super marrant d'apprendre en reconnaissant les chiffres sur la balance en pesant le sucre, la farine, le chocolat et en touillant et en goutant, etc. :-0 La lecture, même chose: choisir une recette en découvrant à la lecture les ingrédients délicieux qu'elle contient leur plaisait. Egalement, ils trouvaient très vite chouette d'apprendre à lire pour choisir les jouets, écrire les noms des joujoux convoités, compter combien ils coutent, etc... ou faire les courses et aider maman à lire les étiquettes et dire combien ça coutent.

Pour débloquer l'apprentissage des jours de la semaine ma crevette, ce qui l'a aidée, c'était le retour des activités selon les jours. à l'époque, le mercredi, c'était le jour de la musique, le lundi soir, c'était les arts plastiques, etc.. et en associant à chaque jour un petit "évènement" attendu, c'est devenu limpide.

Un enfant qui pleure et qui se crispe n'apprend rien. Moi, je ne suis pas capable d'apprendre si je suis en larme... et je ne sais pas qui est capable d'apprendre en ayant peur de ne rien comprendre et en finissant déconfit.

Il faut trouver des pistes pour rendre les apprentissages ludiques à la maison, le faire jouer, manipuler et le faire sourire, qu'il saisisse la magie des apprentissages, qu'il se sente fier et heureux de ce qu'il accomplit, qu'il entre-aperçoive les portes de possibilités fabuleuses que ça lui ouvre d'apprendre.
Et il faut chercher si ça ne bloque pas psychologiquement quelque part et s'il n'aurait pas peur de l'avenir, de grandir, de devenir plus autonome, s'il n'a pas encaissé des souffrances non verbalisées qui s'expriment dans des blocages sur l'apprentissage.
Les enfants savent donner le change, et ce sont des éponges. Ce n'est pas simple, on peut vite passer sans s'en rendre compte à coté de quelque chose qui aura entravé la bonne évolution.

Je n'ai donc pas de solution pour un enfant scolarisé car malheureusement, tu te heurtes à la méthode de la maitresse qui elle-même se farcit un programme indigeste imposé par l'EN à faire ingurgiter aux élèves, quelque soit leur maturité. /:|

Tenter le dialogue avec elle et proposer de ne pas lui donner de devoirs mais que toi tu gères autrement ? Je ne sais pas si elle appréciera ... °:[°
1 gars du 18/05/93, 1 gars du 13/12/05, 1 gars du 05/10/07 né dans l'eau en AAD, 1 puce 10 mois 1/2 après le 22/08/08, 1 puce en AAD le 20/05/2011, 1 BB en AAD le 8/07/12,1 Bébée le 20/04/2015
Avatar de l’utilisateur
Nori
Bulle d'Emeraude
Bulle d'Emeraude
 
Messages: 7435
Inscription: Ven Mar 03, 2006 1:00 am
Localisation: Morbihan sud

Re: apprentissages difficiles

Messagede stephanies » Dim Nov 20, 2016 11:24 pm

Je pense qu'il y a quelque chose qui le retient de grandir oui... Moi surement °:[° °:[°

Pour l'IEF j'y ai pensé mais voilà cette année c'est impossible, on va déménager et donc avoir besoin de sous, mon homme va arrêter son boulot, donc ce n'est pas vraiment le moment que moi j'arrête aussi. Je travaille comme tu le dis dans ma classe et c'est du bonheur, mais là je dois suivre la progression de la maitresse, ça met une certaine pression... Je me suis fait exactement la même reflexion que toi encore tout à l'heure. Ben oui, il m'écrit "troa", et j'ai beau lui dire que ce qui fait le son oi c'est o et i, il ne les a pas vus en classe donc n'y pense pas! On lui fait donc écrire par cœur des mots qu'à priori il ne sait pas lire ):_° Je vais essayer de parler à la maitresse mercredi midi...
Avatar de l’utilisateur
stephanies
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 8503
Inscription: Lun Déc 19, 2005 1:00 am
Localisation: alpes maritimes

Re: apprentissages difficiles

Messagede Heidi » Lun Nov 21, 2016 12:08 am

Je passe vite fait pour te dire que de demander aux élèves de savoir écrire les mots-nombres au début du CP, c'est n'importe nawak :)>>
C'est clairement pas la priorité pffffffffff et de toute façon les apprentissages de ce type se font en classe, par la répétition. Mon A, CP aussi, commence à me dire "dix ça s'écrit d-i-x" parce qu'il se rappelle de ce qu'il a vu/lu en classe... Mais pas plus ! Il a la chance d'être tombé sur un super maître, très à l'écoute, du coup son rapport à l'école s'est vraiment amélioré...(et être dans l'école de maman aussi a joué sans doute). Par contre mes aînés étaient dans une autre école et leur maîtresse leur avait fait apprendre à la maison et à peine deux semaines après la rentrée les jours de la semaine comme des mots de dictée :)>> alors ok pour mardi, mercredi, samedi à la limite mais dimanche quand on a pas fait les sons an et ch hein :)>>

Je connais cette pression qui nous passer les soirées et WE à rattraper ce qui n'a pas été fait en classe, les pleurs, l'impatience et pour finir la colère... avec H surtout... Je savais que ça ne servait à rien et pourtant je n'arrivais pas à lâcher prise sur ça /:|
Comme disent les autres et tu le sais déjà, ce serait bien de faire la même chose en mettant du sens derrière et sous forme ludique... Et surtout considérer les choses avec plus de légèreté car forcer ne sert à rien... Des fois il faut juste attendre le déclic et ça va très vite ensuite. On le sait mais on ne veut surtout pas rater le coche s'il y a un problème hein :!!) Et puis étant instit c'est plus difficile je trouve, moi il m'a fallu accepter que mes enfants ne soient pas brillants à l'école :-0 °:[°

Fais-toi confiance Stephanies, et fais confiance à ton loulou tout en restant attentive comme tu le fais... (facile à dire je sais :!!) )
:|8 :|8 :|8
PS : Pour ce qui est d'un quelconque "étiquetage" DYS, je trouve que c'est un peu tôt non ?
Avatar de l’utilisateur
Heidi
Bulle d'Opale
Bulle d'Opale
 
Messages: 2162
Inscription: Lun Juin 05, 2006 11:51 pm

Re: apprentissages difficiles

Messagede amalba » Lun Nov 21, 2016 10:19 am

Stéphanie,
ma petite dernière, qui joue bien son rôle (un rôle qui me plait bien aussi hein faut en convenir) a eu des difficulté d'apprentissage de la lecture en cp, pas de quoi avoir un suivi rased "normalement" mais l'instit a préféré l'y inscrire pour lui donner le petit coup de pouce qui lui éviterait de perdre du temps. Elle a bien rattrapé son retard en CP, en ce1 ca a allait "à peu près" l'orthophoniste l'a diagnostiqué dyslexique en janvier de ce1 elle n'avait pas 7,5 ans (elle est de septembre ce qui ne l'aide pas hein) je pense que c'était un peu tôt... elle a malheureusement fini son ce1 en chute libre (à peine 50% d'acquis). pendant l'été on a un peu travaillé mais très très peu sur la base d'un cahier de vacances amusant où elle n'a fait que les exercices qu'elle voulait... on n'a même pas fait la moitié du cahier c'est dire comme on a pas fait grand chose... arrivé en ce2, plus de soucis, l'orthophoniste parle même d'arrêter le suivi en décembre... je lui ai rappelé le diagnostic de dyslexie et elle m'a dit que certaines forme étaient plus légères et que certains enfants mettaient en place des compensations rapidement... moi je suis mitigées sur ce diagnostique que je trouve poser un peu tôt (on dit qu'il ne peut être posé qu'en fin de ce1 ce qui n'était pas le cas et en plus ma fille étant de fin d'année a toujours un peu de mal de part une certaine immaturité). Je pense que pendant l'été elle a juste grandit et que des truc ce sont débloqués, en CP j'avais constaté ça aussi, au mois de mars tout était très fastidieux encore et en avril elle savait lire, d'un coup. Enfin,, même si certaines notions ne semblait pas acquises en fait elles sont intégrée quelque part dans le cerveaux mais ma fille ne savait pas les utiliser et du jour où elle a su les utiliser hop ça a été réglé!

Bref, tout ca pour dire, qu' il y a le côté "petit" dernier qui fait qu'on les garde même involontairement dans une position de "petit" qui ne les aides pas à grandir et gagner en maturité, ajouté à, parfois, des petites difficultés que n'avaient pas les autres çà devient de suite inquiétant par rapport à leur suivi scolaire....

Ah oui aussi, ma fille a une très grande fatigabilité (c'est typique des dyslexiques...) et en fin d'année de ce1 elle était exténuée de part la fin d'année ajouté à son super gala de danse qui faisait enchainer des répétitions exténuantes... ceci explique aussi les résultats catastrophique de fin d'année.... à voir le degrés de fatigue de ton fils aussi...

Enfin, chez ma fille, il est impossible de lui faire faire plus de 5-10 min de devoir le soir alors même qu'il lui faut plus de temps que les autres pour les faire (mes ainés n'avaient pas plus de 10 min de devoir par soir mais chez M, la même chose lui prendrait 30 min) alors j'ai fait régulièrement le choix d'en zapper une partie en prenant le temps de focaliser sur ce qui était plus problématique et en anticipant. Ex les mots invariables à savoir pour le lundi elle les recopier 3 fois le mercredi, le samedi et le dimanche (pour rendre le travail amusant, elle les recopiait sur le tableau "jeux").

Bon courage en tout cas, je sais comme ça me stressait (et comme ça me stresse encore °:[° )
amalba
Bulle de Diamant
Bulle de Diamant
 
Messages: 8564
Inscription: Ven Juil 31, 2009 11:32 am
Localisation: au sud du sud

Re: apprentissages difficiles

Messagede Lumisan » Lun Nov 21, 2016 11:36 am

Vite fait en passant... je n'ai pas tout lu, ne m'en veuillez pas s'il y a redite. °:[°
Il se peut que ce soit "l'image" du mot qu'il n'arrive pas à imprimer et dans ce cas, les supports visuels, la copie etc n'aideront pas forcément. §%^^
Concrètement, ce qu'on peut faire dans ce cas là, c'est passer par l'oral :
Pour les jours de la semaine etc., il y a des comptines et chansons qui peuvent aider : Le facteur n'est pas passé..., L'empereur sa femme et le p'tit prince...
Pour les poésies, on passe par la lecture à voix haute.
Pour les "valises de mots"/mots-outils, les mots invariables, les mots de dictées etc, ici, l'orthophoniste recommande de les épeler à l'endroit et à l'envers... mon 2ème, par exemple, me les slamait. °:(°
Avec le dernier, on travaille les exercices de barrages visuels avec des images, puis des mots et en CP, pour bien repérer/mémoriser les mots-outils, on prenait un livre au hasard et il pointait le mot-outil qu'on venait de travailler à chaque fois qu'il le voyait.
Avatar de l’utilisateur
Lumisan
Bulle d'Emeraude
Bulle d'Emeraude
 
Messages: 6378
Inscription: Sam Juin 18, 2011 10:20 pm

Re: apprentissages difficiles

Messagede mardi » Mar Nov 22, 2016 7:42 pm

Je ne vais pas être constructive mais je partage l'avis d'Heidi.
Demander à des enfants d'apprendre par coeur l'orthographe des chiffres alors qu'ils n'ont pas appris les sons, je trouve ça débile.
Ma sorcière avait eu à le faire. On a passé 2 minutes dessus. pour finir, je lui ai dit de lâcher l'affaire. Elle est revenue avec sa dictée dans laquelle elle avait écrit "troa" justement. Elle était désolée de s'être trompée mais je lui ai dit qu'elle avait très bien exploité ses connaissances et que c'était idiot de lui demander ce genre de trucs.

Sinon, mes enfants ont toujours eu du mal avec le nom des jours de la semaine et des mois (et je ne parle pas de leurs homologues en anglais...). Ils ne sont pas particulièrement abrutis mais c'est compliqué pour eux surtout parce que ça leur paraît apprendre bêtement une liste de mots par coeur dans un ordre donné.
Pour aider ma sorcière, on fait les jours de la semaine en souvenant de ce qu'il y a de particulier ce jour-là. Du genre mardi on va au conservatoire, mercredi on va au conservatoire, jeudi on va au conservatoire :-0
Life in plastic, it's fantastic.
Avatar de l’utilisateur
mardi
Bulle d'Emeraude
Bulle d'Emeraude
 
Messages: 5316
Inscription: Mar Oct 03, 2006 9:18 pm

Suivante

Retourner vers Bulle d'écoles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Voici une petite playlist bullesque. Vous pouvez y ajouter vos morceaux: lien vers la play list